Les ponctions et biopsies du sein

 

Les ponctions et biopsies du sein

Ponctions simples guidées par échographie :

Il s’agit d’une ponction à l’aiguille fine d’un kyste ou d’une collection (hématome, abcès, ...). Celle-ci est pratiquée avec une anesthésie locale, le plus souvent, donc indolore et permet de recueillir le liquide qui sera analysé au microscope par l’anatomopathologiste et si besoin confié au biologiste pour rechercher d’éventuels microbes associés à cette formation.

L’échographie permet de guider avec précision le trajet et la position de l’aiguille pour la ponction.

Microbiopsies guidées par échographie :

Après une anesthésie locale minutieuse, on prélève alors à l’aiguille à biopsie des fragments de tissu pour qu’ils soient analysés au microscope par un anatomopathologiste et ainsi permettre d’avoir un diagnostic de certitude de l’anomalie constatée.
L’échographe permet de guider avec précision le trajet et la position de l’aiguille pour le prélèvement.
Les patientes sont revues par nos soins afin de leur expliquer leurs résultats et organiser la suite à donner éventuelle.

Macrobiopsies sous stéréotaxie :

- Préparation : aucune préparation particulière mais vous devez impérativement communiquer la liste de vos médicaments et avoir rempli le questionnaire relatif à cet examen. Une ordonnance pour un bilan de coagulation vous sera remise à la prise de rendez-vous. Vous devez vous présenter le jour de votre examen avec le bilan sénologique complet et le résultat de la prise de sang pour le bilan de coagulation.

- Objectif : dans la majorité des cas il s’agit de vérifier la nature de microcalcifications visualisées sur les clichés mammographiques.

- Déroulement : la patiente est allongée sur le côté sur un lit d’examen approprié. Le sein est ensuite légèrement comprimé comme pour la mammographie, et la manipulatrice réalise ensuite les radiographies centrées sur l’anomalie. Le médecin radiologue calcule précisément à l’aide de l’ordinateur, l’endroit du prélèvement.
Après une anesthésie locale, une aiguille est positionnée dans le sein à l’endroit du prélèvement.
Si toute la cible a été retirée, le radiologue positionne un petit marqueur en titane (clip) qui indique la zone qui a bénéficié du prélèvement. Ce marqueur servira de guidesi la chirurgie est indiquée. En absence de chirurgie, le clip restera en place sans aucune gêne, ni risque d’allergie ou de manifestation lors des passages au travers des portiques de sécurité. Ce clip n’est pas une contre-indication à la réalisation ultérieure d’une IRM.
La durée en salle d’examen est d’environ 45 minutes, mais la durée du prélèvement ne dure que 5 à 10 minutes.
En fin d’examen, il n’est pas mis de point de suture, mais de petites bandelettes adhésives blanches que vous garderez 4 jours sous un pansement plastifié qui vous permettra de vous doucher sans mouiller la zone de prélèvement le temps de sa cicatrisation.

Les prélèvements sont envoyés au laboratoire d’analyse anatomopathologique et votre médecin reçoit les résultats après 8 à 10 jours.
Les suites de l’examen sont le plus souvent simples. En cas de gêne ou de douleur, vous pouvez prendre un antalgique (médicament à base de paracétamol)
Votre sein peut devenir "bleu" et vous pouvez sentir parfois une boule qui correspond à un hématome. Ne vous inquiétez pas, tout cela se résorbera normalement.

Dans tous les cas si vous avez des questions ou un doute, n’hésitez pas à contacter le Cabinet de radiologie.

Après cet examen, une consultation post macro-biopsie est à prévoir dans les 8 jours au cours de laquelle un contrôle mammographique du sein biopsié est réalisé afin de s’assurer du caractère satisfaisant du prélèvement.
Le résultat anatomopathologique du prélèvement vous sera également explicité au cours de cette visite de contrôle.

Macrobiopsies guidées par échographie :

-  Préparation : aucune préparation particulière mais vous devez impérativement communiquer la liste de vos médicaments et avoir rempli le questionnaire relatif à cet examen. Une ordonnance pour un bilan de coagulation vous sera remise à la prise de rendez-vous. Vous devez vous présenter le jour de votre examen avec le bilan radiologique complet et le résultat de la prise de sang pour le bilan de coagulation.

-  Objectif : dans la majorité des cas il s’agit de vérifier la nature d’un nodule visualisé à l’échographie avec des microcalcifications visualisées sur les clichés mammographiques.

-  Déroulement : la patiente est allongée sur le dos sur un lit d’examen approprié.

Après une anesthésie locale, l’aiguille est positionnée dans le sein contre le nodule à prélever.
La durée en salle d’examen est d’environ 30 minutes, mais la durée du prélèvement ne dure que 5 à 10 minutes.
En fin d’examen, il n’est pas mis de point de suture, mais de petites bandelettes adhésives blanches que vous garderez 4 jours sous un pansement plastifié qui vous permettra de vous doucher sans mouiller la zone de prélèvement le temps de sa cicatrisation.
Les prélèvements sont envoyés au laboratoire d’analyse anatomopathologique.
Les suites de l’examen sont le plus souvent simples. En cas de gêne ou de douleur, vous pouvez prendre un antalgique (médicament à base de paracétamol)

Votre sein peut devenir bleu et vous pouvez sentir parfois une boule qui correspond à un hématome. Ne vous inquiétez pas, tout cela se résorbera.
Dans tous les cas si vous avez des questions ou un doute, n’hésitez pas à contacter le Cabinet de radiologie.

Après cet examen, vous serez contactés par notre cabinet de radiologie en vue prévoir un rendez-vous avec le radiologue ayant pratiqué le prélèvement ou un de ses associés afin de vous communiquer le résultat anatomopathologique du prélèvement et vous expliquer la conduite à tenir.

L’ensemble de ces procédures sont réalisées par des médecins radiologues spécialisés assistés par des manipulatrices formées spécifiquement.
Le matériel répond à toutes les exigences de qualité, d’hygiène et de sécurité, indispensables à ces gestes de biopsie.
Le cabinet de radiologie Les Alizés est considéré comme une référence en matière cancérologie mammaire à l’île de la Réunion.